Vénéras Sylvius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vénéras Sylvius

Message  Elunadore le Mar 16 Oct 2012 - 22:04

Le vent souffle dans la forêt des pins argentés. Pas un oiseau n’ose interrompre le silence régnant … Seule l’herbe murmure à la faune environnante de fuir tant qu’il est temps … et c’est ce qu’il semble de passer.

Une odeur putréfiante envahit la région comme pour prévenir d’une catastrophe approchant … mais prévenir qui ? Tout est si désert ici, enfin presque.

~~

Paix, sérénité, prospérité. Voila ce que le Roi Térénas avait promis au peuple depuis la fin de la 2e guerre. Et il tenait parole malgré certains conflits internes et bien souvent, externes.
C’est ce que nous pensions.

Vénéras naquit à Moulin de Tarren, dans la région des Contreforts de Hautebrandes. Sa mère s’occupait d’une ferme tandis que son père tenait de grosses responsabilités au sein du Kirin Thor, à Dalaran.

Vénéras nourrissait son enfance de jeux dans les champs et de soutien pour sa mère qui peinait parfois à sa tâche quotidienne. Tout cela se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes, les habitants voulaient que cela ne change jamais. Mais nous n’avons pas toujours ce que nous voulons dans la vie.

~~
La panique envahissait la région face à des monstres massacrant tout sur leur passage.
Les habitants, enfants dans les bras, suppliaient à genou les agresseurs de les épargner. Mais cette tentative de salvation ne faisait qu’arracher un rire démoniaque à ces montres, suivit d’un massacre et d’un festin de chair et de sang …

Parmi ces monstres, un homme marchait, paisiblement, ses cheveux blancs tombant sur armure de plaque. Les monstruosités semblaient lui dégager la voie et se prosterner devant lui.
Un sourire aux lèvres, il continuait sa marche vers la destruction.

Voila ce qu’il se passe depuis la mort du roi, Lordaeron tombe en ruine. Le plus terrible pour ce peuple est que l’assassin du roi n’est autre que son propre fils : Arthas.
Nul ne savait ce qu’il venait chercher ici … enfin si, une personne savait : Anthonidas.

~~

Voila 18 années que Vénéras foule ces terres et pourtant, il était toujours interdit d’aller hors d’une certaine limite de la région. Pris d’un rat le bol, il passa outre cette prohibition pour se diriger vers l’Ouest, presque jusqu’à la frontière de la forêt des pins argenté.
Il bifurqua vers le nord pour voir son champ de vision s’emplir de magie : Une cité aux mille merveilles, des tours enchantées, une odeur apaisante et une aura protectrice en émanait.

Il ne pouvait détacher son regard de cette merveille … merveille qui n’existait que dans les contes ou dans l’imagination d’un fou d’après ce qu’on lui avait dit … mais cette merveille se dressait devant lui : Dalaran.


~~

Approchant de la cité, une épée d’un bleu glacial à la main, il était accompagné d’une horreur en lévitation. Scrutant au loin comme s’ils cherchaient quelqu’un, ils s’arrêtèrent aux portes de la ville.

Le duo Arthas – Kel Thuzad aurait fait trembler les plus téméraires.

~~

Le tocsin sonna tandis que Vénéras comptait se rendre à son poste d’observation de Dalaran - comme tous les jours depuis 1 an. Les habitants vidèrent leurs habitations, charrièrent les bœufs et se mirent en route dans une direction familière … très familière.

~~

« Tremblez … mortel … car désormais votre vie pendra fin au début du prochain solstice d’été … dans exactement 3 jours »

Un rire mêlant perversité, machiavélisme et perfidie résonna dans toute la cité jonchée de morts tandis que l’homme retournait aux portes de la ville, un livre à la main.

~~

En effet, cette route, voila 1 an que Vénéras la parcourait quotidiennement, c’était celle de Dalaran. Et malgré une excitation démente, il se contrôla, comprenant que quelque chose n’allait pas. Il rejoignit sa mère en attendant quelques explications sur cet exode.

~~

Arrivant à la sortie de Dalaran, l’homme aux cheveux blancs planta son épée dans le sol. Une créature immonde vint à ses côtés, regardant l’ouvrage qu’il portait.

« Voila votre du, liche, j’espère que ça ira ! »
« Vous pouvez me faire confiance … seigneur Arthas … »

~~

Arrivé aux portes de la cité, Vénéras vit son père accourir vers eux.
« Démétria, Vénéras, suivez moi … maintenant !! »

Sans un mot, le fils et la mère suivirent le père tout en le questionnant.

« Je n’ai pas le temps de vous en dire plus si ce n’est qu’il faut qu’on vous évacue de la région. Un portail est en cours de création. Vous allez le prendre dès qu’il sera formé !! »

Alors qu’il les abandonne dans la tour centrale, le mage chevauche et suit l’archimage de la cité, celui qui la dirige : Anthonidas, en direction des portes de la ville.

~~

« C’est incroyable … la connaissance du dernier gardien dans les arts démoniaques sont absolument fabuleuse … »
« Vous pensez pouvoir en tirer quelque chose ? Êtes-vous prêt ? Liche »
« Oui … »
« Alors que le rituel commence !!!! »

~~

« Bonjour, noble Arthas, comment va votre noble père ?? »
« Le sarcasme ne vous sera d’aucun secours Anthonidas … donnez moi le livre de Médivh et je décampe sur le champ. »
« Si vous le voulez, venez le cherche, nos défenses ont été érigées pour lutter contre les morts-vivants »

Alors que Anthonidas et son escorte rentrent dans la cité, Arthas murmure : « Vos pitoyables tours de passe-passe ne vous sauveront pas … vieux fou !! »


Stressé et anxieux … Vénéras commençait à comprendre la situation … Comment personne n’a-t-il pu prévoir ce qui se passerait ? Comment personne n’a pu endiguer cette armée ? Cela lui échappait complètement.
Des cris d’horreur vinrent à ses oreilles. Regardant par la fenêtre, une vision de cauchemar lui vint : La horde de non-mort semblait implacable … quand l’un d’eux fléchissait, 3 autres se relevaient pour gonfler les rangs. Le charme de Dalaran se dissipait inéluctablement.

« C’est prêt !! » Cria un mage.
Alors que Vénéras voulait se retourner pour se diriger vers le portail, il vit son père, aux côtés de Anthonidas, se battre comme il pu avant d’être submerger par les non-morts.
Hurlant de rage, 3 mages le saisirent par la taille et le forcèrent à traverser le portail. La dernière image qu’il vit fut celle de son père regardant dans la direction tandis qu’une lame se dirigeait sauvagement vers son cou …

~~

« Seigneur Archimonde, le monde est fin prêt à se soumettre à vous … venez !!!! »
« Bien … mortel … tremblez … tremblez face à ma fureur !! HHAHAHAHAHAhahahahaha …… »

~~

Triste et désabusé, Vénéras n’avait plus la foi de vivre … cela faisait 2 mois qu’il avait été téléporté à Hurlevent.
Un jour, un ordre de magiciens vint à la résidence provisoire des 2 rescapés.

« Bonjour … Je suis envoyé de l’académie de magie suite à une lettre que nous a laissé votre père.
-Mon père ?
-Oui, peu avant que les choses ne s’emballent dans les contrées de Lordaeron, il a envoyé une missive à Hurlevent afin de … comment dire … vous faire prendre sa succéssion, après quelques années de formation bien entendu.
-Sa succession ?????
-Oui, enfin, devenir un des notre je veux dire. »

Démétria savait que ce jour viendrait et ces nombreuses années aux côté de son fils furent trop éphémères à son goût, mais elle se devait de respecter les souhaits de son mari défunt.

Vénéras commença sa formation dans les ordres arcaniques de Hurlevent avant de vite se rendre compte que sa mère ne survivrait pas avec son seul labeur.
Le jeune fils entreprit alors de travailler en parallèle de ses études afin de subvenir aux besoins de sa mère. Le lendemain de cette décision, il entendit un crieur public annonçant la recherche de recrues afin de renforcer la garde de Hurlevent.
Y voyant un signe du destin, il n’hésita pas une seconde en se dirigea vers le bureau de recrutement …

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vénéras Sylvius

Message  Haaby le Jeu 18 Oct 2012 - 18:54

La Démétria dans ton récit serait elle la fameuse Démétria présente dans les maleterres de l'est ?
avatar
Haaby
recrue


Feuille de personnage
Tabard Tabard:
23/100  (23/100)
Rôle dans la Guilde: Ancien officier disparu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vénéras Sylvius

Message  Elunadore le Ven 19 Oct 2012 - 0:25

Je savais pas qu'il existait un tel PNJ dans les maleterres xD Donc non, rien à voir, c'est un prénom qui m'est venu comme ça pour nommer la mère de Vénéras ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vénéras Sylvius

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum